Je vous invite à étoffer votre connaissance de la pièce en regardant ces deux interprétations de l’éloge de l’hypocrisie par Dom Juan.

Avec cette tirade, qui suit le mensonge de Dom Juan face à son père, la pièce atteint un point culminant. Au lieu de se repentir comme Elvire l’a supplié de le faire, éveillant paradoxalement en lui un regain de désir, le libertin choisit de “se mettre à couvert” du côté des hommes en adoptant le masque de l’hypocrite. En somme, Dom Juan devient Tartuffe.

Cette célébration de l’hypocrisie est bien sûr préparée par tous les éloges paradoxaux qui précèdent (tabac, inconstance, vin émétique, ignorance, mais aussi blâme paradoxal de l’honneur aristocratique par Dom Carlos).

Je vous invite à en découvrir deux interprétations ci-dessous : la mise en scène de Daniel Mesguich et une lecture d’Éric Ruf et Olivier Py.

Mise en scène de Daniel Mesguich, Acte V, scène 2

Lecture d’Éric Ruf et Olivier Py, Acte V, scène 2

ImprimerIMPRIMER

À lire aussi