Lecteurs des Fables, vous avez fait ou plutôt refait connaissance avec le genre de l’apologue, récit à visée argumentative, récit qui allie le plaisir d’une histoire avec la sagesse d’une morale.

Je reviendrai en classe sur le choix que je propose ci-dessous : il s’agit d’une sélection de livres au sein de laquelle, j’espère, vous trouverez votre bonheur et des bonheurs de lecture.

Enfin, pour répondre à une demande qui m’a été faite à la rentrée, je livre ici les choix de lectures pour la période suivante, novembre-décembre. Ce qui vous permet de faire d’emblée un grand tour au CDI, dans votre bibliothèque ou chez votre libraire  !

Bonne lecture  !

Comment lire la sélection ci-dessous, et planifier vos lectures

Préparez un oral à faire en classe pour mardi 8 novembre

Les consignes ont été données et expliquées en classe mardi 18 octobre. Elles vous seront également distribuées en classe, par écrit, par vos délégués, mercredi 19. Enfin, je les reproduis ci-dessous (ainsi que sur Ecole directe).

  • Lire un des livres proposés dans la sélection autour de l’apologue, disponible sur Lettrines et présentée en classe.
  • Préparer un oral individuel ou en (petit) groupe (deux ou trois élèves). Un oral collectif est possible si l’on a bien sûr lu le même livre.

Cet oral, de quelques minutes, prendra l’une des deux formes suivantes.

  • Une lecture réinventée : glissez-vous dans la peau d’un personnage ou d’un objet du livre, et racontez un épisode de votre choix, du point de vue de ce personnage ou de cet objet. Si vous aviez à lire Le Crime de l’orient-express, vous pourriez raconter le crime du point de vue du couteau. Ce premier exercice est bien entendu fondé sur l’imagination. 
  • Une lecture argumentée : après une brève introduction (titre, auteur, date et contexte de publication, puis situation du passage dans l’œuvre), lisez à voix haute un passage assez conséquent du livre, que vous avez particulièrement aimé ; à l’issue de cette lecture, vous expliquerez en quelques mots l’intérêt que présente ce passage selon vous. Ce second exercice est fondé sur le raisonnement - qui n’exclut nullement la sensibilité à l’œuvre, au contraire : on peut explique pourquoi on a ri, pourquoi on a été ému, etc.

Bon courage  !


Autour de l’apologue : un à deux livres

2de-Lectures-sept.jpg

Ces livres vous seront présentés en classe tout prochainement. Recueils de nouvelles, romans, récits divers, réalistes pour certains, merveilleux ou fantastiques pour d’autres, de science-fiction pour d’autres encore, ces œuvres ont en commun de reposer en grande partie sur le principal ingrédient de la fable, l’allégorie, qui donne au récit sa portée argumentative.

En complément de votre lecture de La Fontaine, vous en lirez donc au moins un d’ici au retour des vacances - idéalement, deux. Si après avoir lu un tiers de l’ouvrage, vous n’êtes pas séduit, vous en sélectionnerez un autre.

Par avance, bonne lecture !

  • Buzzati, Nouvelles inquiètes
  • Calvino, Si une nuit d’hiver un voyageur (qui porte moins sur la portée argumentative de l’apologue que sur le charme du récit, mais c’est un chef-d’œuvre), Le chevalier inexistant (voir aussi les autres titres du cycle, Le vicomte pourfendu et Le baron perché), La grande bonace des Antilles
  • Camus, La peste
  • García Márquez, Cent ans de solitude, Douze contes vagabonds
  • Kafka, La métamorphose
  • Matheson, L’homme qui rétrécit, Enfer sur mesure et autres nouvelles
  • Orwell, 1984, ou La Ferme des animaux si vous ne l’avez pas lu.
  • Paasilina, Le lièvre de Vatanen
  • Steinbeck, La perle, Des souris et des hommes
  • Sternberg, 188 contes à régler
  • Si vous hésitez : commencez par lire Récits pour aujourd’hui (collectif), puis lisez un des livres proposés ci-dessus.

À l’horizon : lectures pour la période novembre-décembre

À partir de la rentrée, nous approfondirons notre connaissance du Classicisme et de la tragédie. En complément de l’œuvre étudiée en classe, Phèdre de Racine, vous lirez au moins une pièce de théâtre parmi les œuvres suivantes.

Koltes-Retour_au_desert-cie-Dramatique_Parnas.jpg

XVIIe siècle : Corneille et Racine, le Classicisme de son invention à sa perfection

  • Cinna de Corneille
  • Andromaque, Britannicus, Bérénice ou Bajazet de Racine.

XVIIe-XVIIIe siècle : la comédie, de Molière à Beaumarchais

  • L’École des femmes, Le Tartuffe de Molière
  • Le Jeu de l’amour et du hasard ou L’île des esclaves de Marivaux
  • Le Barbier de Séville de Beaumarchais.

XXe siècle : l’Antiquité et la tragédie réactualisées

  • Antigone d’Anouilh, si vous ne l’avez pas lue l’an dernier.
  • La guerre de Troie n’aura pas lieu, de Jean Giraudoux, autre grande pièce qui actualise la tragédie et un mythe antique.

Fin du XXe siècle : le théâtre contemporain

  • Bernard-Marie Koltès, Combat de nègre et de chiens, Le retour au désert (la plus accessible pour commencer), éventuellement Quai ouest (peut-être plus difficile que les deux précédentes).
  • Jean-Claude Grumberg, L’Atelier, éventuellement le recueil intitulé Les courtes
  • Joël Pommerat, Cendrillon (réinvention du fameux conte), ou Le petit chaperon rouge ou encore Pinocchio
  • Jean-Michel Ribes, les pièces de Théâtre sans animaux
  • Yasmina Reza, "Art"

Lectures en plus, à la diable !

Enfin, je vous propose aussi quelques lectures qui n’entrent pas directement dans les rubriques proposées plus haut (apologues et pièces de théâtre), pour le plaisir de la découverte.

Autour du théâtre

  • Le quatrième mur, de Sorj Chalandon : le roman du montage d’Antigone d’Anouilh dans le fracas du Liban en guerre, dans les années 1980. Prix Goncourt des lycéens.

Découvrez un grand auteur étranger : Stefan Zweig

Chefs-d’œuvre reconnus dans le monde entier, les romans et les nouvelles de Stefan Zweig se caractérisent notamment par leur capacité à dire les tourments intérieurs, à explorer la psychologie des personnages et à les faire vivre sous les yeux du lecteur.

  • La confusion des sentiments (roman)
  • Amok ou le fou de Malaisie (nouvelles)
  • Le joueur d’échecs (court roman)
  • Vingt-quatre heures de la vie d’une femme (court roman)

Vie affective

  • La danse interdite, de Rachel Haustafer. Un roman d’amour aux accents tragiques et sensuels, une sorte de Roméo et Juliette moderne. L’histoire de Perla et Waldek débute en Pologne, à la veille de la Deuxième Guerre mondiale. Elle s’y poursuit quelques années plus tard, alors que les juifs y sont persécutés par l’envahisseur allemand...
  • La mansarde, de Françoise Grard. Quatre jeunes lycéennes forment une bande qui n’accepte aucun intrus. Elles préparent le bac en se retrouvant dans une mansarde qui devient rapidement leur royaume. Leur chaton s’égare dans la chambre voisine, ce qui permet de créer des liens avec un étudiant qui se propose de les aider dans la préparation de leur examen. C’est l’éclatement de la bonne entente.

Policier

  • La chambre ardente de John Dickson Carr. Le chef-d’œuvre de cet auteur de polar, à mi-chemin entre policier et fantastique.
  • Meurtres pour mémoire de Didier Daeninckx : le romancier français marie comme personne le tempo, le suspense du polar avec un regard lucide sur notre société et notre histoire.

Science-fiction

  • Isaac Asimov, Fondation (cycle en 5 tomes)
  • Dan Simmons, Hypérion (plusieurs volumes)

Asimov et Simmons sont deux des principales, sinon les principales figures de la SF du XXe siècle.

  • Frank Herbert, Dune (deux tomes pour le premier récit, indépendant des suivants et à mon sens de meilleure qualité)

Fantasy

  • Moorcock, Le cycle d’Elric (plusieurs volumes), Hawkmoon, Trilogie de la quête d’Erekosë
  • Jean-Philippe Jaworski, Gagner la guerre, Janua vera
  • Pierre Grimbert, Le secret de Ji
  • Mathieu Gaborit, Chroniques des crépusculaires, Abyme

Les trois derniers auteurs mentionnés sont parmi les romanciers de fantasy français les plus reconnus et les plus lus aujourd’hui.

ImprimerIMPRIMER