Voici un exercice à faire pour mardi 17 janvier, afin de vous entraîner à la dissertation.


Rappelons-le, vous avez fait "de la dissertation sans le savoir", un peu comme le Monsieur Jourdain de Molière, qui faisait, lui, de la prose sans le savoir. En effet, vous avez déjà rédigé des paragraphes argumentés qui s'apparentent à des sous-parties de dissertation.


Exercice : Rédaction d’une partie de dissertation

Pour vous donner la consigne de travail et qu’elle soit pour vous clairement reliée à notre séance du mardi 10 en demi-groupe, je reviens dans un premier temps sur les étapes de notre raisonnement, de l’analyse du sujet à l’élaboration du plan, qui commençait à se dessiner.

Rappel du sujet : La littérature n’est-elle qu’un divertissement ?

Variante donnée dans l’un des deux groupes :

Pensez-vous que la littérature ne soit qu’un divertissement ?


Notre analyse ; vers le plan

1. Nous avons commencé à analyser le sujet donné en classe, et en particulier le mot “divertissement”.

2. Nous avons pu dégager des significations du mot qui sont autant de sous-parties possibles. Autrement dit, quand nous analysons un sujet, nous commençons à trouver des arguments, des exemples et un plan possibles. Chacune conduirait à un argument ; chacune amènerait à un ou des exemples. Vous en avez évoqué en classe.

3. Avec un tel sujet, il faudrait sans doute dans une première grande partie développer l’idée directrice suivante : en première analyse, il convient d’examiner en quoi la littérature est (effectivement) un divertissement. Les significations déployées dans l’analyse du mot divertissement permettent d’aboutir à des arguments et des exemples, donc à des sous-parties qui trouveront leur place dans cette première grande partie du devoir.

Ce à quoi pourrait ressembler notre première partie

I. Idée directrice En première analyse, il convient d’examiner en quoi la littérature est un divertissement.

1. Sous-partie 1 Si la littérature peut être considérée comme un divertissement, c’est en premier lieu pour le plaisir qu’elle procure au lecteur.

2. Sous-partie 2 En outre, la littérature divertit en ce qu’elle permet de se détourner et de se libérer provisoirement des contraintes de la réalité quotidienne.

3. Sous-partie 3 Enfin, la littérature est un divertissement dans la mesure où elle permet au lecteur, en particulier dans le roman et le théâtre, de vivre des émotions variées et réelles par le truchement de personnages fictifs.

Consigne de travail :

Écrire trois paragraphes ou sous-parties de dissertation à partir des phrases indiquées ci-dessus, chacune d’elles ouvrant un de ces paragraphes. Employez des exemples variés. Quantité totale attendue : environ une page, une page et demie.

S’il vous vient un autre argument, remplacez l’un de ceux proposés ci-dessus.

Pour la rédaction et la structure des paragraphes, reportez-vous aux exercices déjà faits en la matière.

Ci-dessous, des liens vers la méthodologie de la dissertation proposée sur Lettrines.

ImprimerIMPRIMER

À lire aussi