Je vous propose des suggestions de lecture en vue de l’année de Première. Certains livres pourront goûter au sable des plages, mais pas tous : préservez quelques jours pour vous projeter vers la Première de toute façon, et donc pour lire en prévision de la rentrée prochaine, pourquoi pas à la fin des vacances, selon vos disponibilités.

Bonne fin de stage et très bel été à vous !


Suggestions de lectures

Vous pouvez télécharger ci-dessous une liste de lectures que nous avions portée à la connaissances des futurs élèves de Première l’an passé. Un roi sans divertissement de Giono est un chef-d’œuvre, un roman très poétique, extrêmement dense. Il est parfois étudié en classe préparatoire. Autrement dit, s’il est trop tôt pour que vous le découvriez, ne vous en faites pas, il y a d’autres merveilles à lire.

Après Les soirées de Médan, je vous recommande très vivement la lecture d’un roman réaliste (ou naturaliste). Il faut en avoir lu un avant la classe de Première. Vous pourrez montrer vos connaissances sur le Réalisme (le roman imite le réel et refuse de l’idéaliser) et le Naturalisme (le roman suit le modèle des sciences pour représenter la société) en vous appuyant sur les nouvelles lues en cette fin d’année, mais on attend aussi que vous connaissiez au moins un roman.

Référez-vous notamment aux œuvres évoquées dans la synthèse présentée sous forme de diaporama ici :

  • Le Rouge et le Noir de Stendhal, que j’aime beaucoup, mon préféré sans doute, mais qui peut avoir des longueurs aux yeux d’un élève de Première ;
  • Le Père Goriot de Balzac ; moins caractéristique de l’œuvre balzacienne (donc, moins immédiatement utile pour la Première), mais magnifique : Le lys dans la vallée ;
  • Madame Bovary de Flaubert : immense chef-d’œuvre, à lire en ayant à l’esprit que ce n’est pas vous qui vous ennuyez, mais Emma, qui meurt à petit feu dans cette province idiote ! Vous pouvez rire avec Jean Rochefort et les Boloss des Belles Lettres de sa pauvre destinée ;
  • L’un des grands romans des Rougon-Macquart de Zola : Germinal ou L’Assommoir (j’hésite entre vous conseiller L’Assommoir ou le roman de la fille de Gervaise, son héroïne : Nana).
  • Plus facile d’accès mais non moins intéressant, et tout aussi précieux pour la Première, Bel-Ami de Maupassant, ou le très beau et terrible Pierre et Jean, l’histoire de deux frères (et d’un héritage)… ou presque.
ImprimerIMPRIMER