Retrouvez ci-dessous les compléments à nos cours sur la méthodologie de la dissertation.

Nos objectifs à court terme : savoir concevoir et rédiger une sous-partie ; comprendre l’exercice dans son ensemble.

Ajout du mardi 19 sept. : je recopie ci-dessous les arguments possibles dans une première partie, arguments énoncés aujourd’hui en cours.


Au sommaire


Les étapes de conception du devoir, de la découverte du sujet à la rédaction, en carte mentale…

Attention, la troisième et la quatrième partie, consacrées à la recherche d'arguments et d'exemples pour la première, à la rédaction pour la seconde, n'ont pas fait l'objet de compléments sur cette carte mentale.

Mind Map created by Pierre-Georges DANSET with GoConqr

ou sous forme de liste :

  1. : Circonscrire le sujet, cerner ses limites.
  2. : Analyser le sujet : ses termes, leur sens, la dimension implicite de la question posée (par ex., le mot “intérêt” doit être complété : pour le lecteur ou pour l’auteur ?).
  3. : Trouver des arguments, des exemples / Organiser l’ensemble (à faire dans un ordre qui correspond à votre façon de travailler : voir votre profil cérébral dominant).
  4. : Rédiger.

Pour organiser votre travail au brouillon

Au brouillon, n’écrivez qu’au recto, et préférez une feuille (ou plus si nécessaire) pour chaque étape de la conception du devoir.

Feuille-carreaux_-_Analyse.jpeg

Feuille-carreaux_-_arguments.jpg

Feuille-carreaux_-_Plan.jpeg


La conception et la rédaction d’une sous-partie

En images ci-dessous (cliquez dessus pour les agrandir), ou en téléchargement en PDF, voici le document distribué en classe jeudi 14 septembre.

2de-Methodo-dissert-2017-p1.jpg

2de-Methodo-dissert-2017-p2.jpg


Arguments possibles

Ces arguments seraient développés dans une première partie, probablement. Mais nous reviendrons sur le plan et les idées directrices des différentes parties après le DST.

Argument proposé à partir du travail d’Adèle sur le Naturalisme

Ce qui, entre autres, rend la littérature intéressante, c’est que pour lever le voile sur la nature humaine, elle emprunte parfois les chemins inattendus de la science.

On poursuivrait en expliquant que c'est justement la démarche des Naturalistes, au premier rang desquels se trouve Zola. On développerait ensuite un exemple emprunté à la grande fresque romanesque des Rougon-Macquart.

Note du mardi 19 sept. : j’ai marqué cet argument au tableau, je le reproduis de mémoire dans une formulation probablement différente.

Argument sur l’identification aux personnages (de roman, de théâtre)

Pour le lecteur, découvrir l’homme grâce à la littérature passe notamment par l’identification aux personnages, aventure particulièrement captivante, qu’aucun autre art ne propose avec la même efficacité.

Variante (sur le plan de la formulation)

Pour révéler la nature humaine, la littérature a ceci de captivant qu’elle nous permet d’être un autre, le temps d’une lecture, en nous identifiant à un personnage.

Argument sur le caractère universel et intemporel de certaines œuvres

Il est aussi des œuvres dont l’intérêt est d’être, comme la nature humaine, universelles et intemporelles. C’est ainsi qu’elles peuvent révéler quelque chose de l’homme en résonnant par-delà l’époque de leur création.

On pourrait très bien citer une œuvre du temps de Molière, ou une de ces tragédies de l'Antiquité réécrites par l'un des grands dramaturges du début du XXe siècle, comme Cocteau, Anouilh ou Giraudoux.

Argument emprunté à Albert Camus sur le caractère achevé du destin des personnages littéraires

La littérature, lorsqu’elle tente de révéler la nature humaine, a ceci d’intéressant et d’unique qu’elle le fait au moyen de personnages dont nous embrassons parfois toute l’existence, de la naissance à la mort. Or, nous ne pouvons le faire avec nous-même. Elle met ainsi en scène des destins complets, voire cohérents, alors que notre vie est en grande partie inconnue, et pas toujours ordonnée.

J'ai éprouvé le besoin de développer quelque peu l'argument ici, au-delà d'une phrase. Sans doute pouvait-on faire mieux, mais l'argument est assez complexe et pouvait appeler une explication en ce début d'année.

Argument sur l’intérêt pour l’auteur de s’interroger à travers son œuvre

L’un des intérêts d’une littérature en quête de réponses sur la nature humaine, c’est, pour l’auteur notamment, de pouvoir s’interroger en se dédoublant lui-même.

Ici pourrait suivre l'exemple d'Enfance de Nathalie Sarraute, qui instaure un dialogue en son for intérieur entre l'enfant qui retrace ses souvenirs et l'écrivaine qui les questionne, et qui se questionne elle-même dans cette entreprise de remémoration, pour mieux comprendre qui elle est.

Commentaire des arguments précédents - conseil méthodologique

Vous le voyez, on peut trouver de nombreux arguments, soit à partir d'exemples (c'est ainsi que l'on a commencé à travailler), soit en se posant la question : "Pour quelle raison... ?".

Pour quelle raison pourrait-on affirmer que l’intérêt de la littérature réside essentiellement dans sa capacité à révéler la nature humaine ?

Chaque argument ci-dessus est une réponse partielle à cette question, un “parce que” provisoire. Construire le plan du devoir consistera alors à élaborer un plan (avec les deux ou trois grandes idées directrices), puis à ordonner, au sein de chaque partie, les arguments entre eux. Nous y reviendrons.


Pour voir une partie de dissertation entièrement rédigée par une élève de Seconde

Je vous invite à lire l’extrait de copie téléchargeable en annexe. L’élève de Seconde qui a rédigé ce devoir travaillait sur le sujet suivant :

Le théâtre est-il toujours un lieu de conflit ?


L’élaboration du plan

Nous n’en avons que très peu parlé, mais nous savons déjà que certains élèves, dont on dira schématiquement que le profil d’apprentissage dominant correspond au “cerveau gauche” (avec toutes les réserves que mettrait un spécialiste sur l’expression), pensent plus immédiatement que d’autres au plan, d’emblée.

Voici ce que nous avons évoqué en classe, en réfléchissant au fait que cette dissertation vous invite à discuter un point de vue :

Exemple de plan

  • I. L’intérêt de la littérature réside en effet, au moins en partie, dans sa capacité à révéler la nature humaine.
  • II. Cependant, elle présente aussi l’intérêt de… / elle présente aussi d’autres atouts.

Nous reviendrons très largement sur la conception du plan en deux ou trois parties. Dans l’immédiat, notre objectif reste de savoir composer une sous-partie de dissertation.


Fiches méthodologiques sur des points précis

Ci-dessous, dans la rubrique “À lire aussi”, vous trouverez une série de liens qui renvoient à des fiches méthodologiques sur la dissertation. Vous pouvez les parcourir dès à présent, ou attendre que nous avancions dans la découverte de l’exercice, ce que je préconise. Mais si vous vous sentez déjà à l’aise, n’hésitez pas !

ImprimerIMPRIMER

À lire aussi