Voici les consignes de travail pour la rentrée, à partir de vos lectures. Avec la hâte de vous entendre !


Votre lecture réinventée

Préparez un oral à faire en classe, en demi-groupe, pour le mercredi 15 (G1) ou le vendredi 17 (G2) : tous ne passeront pas, mais vous serez prêts à cette date.

Les consignes ont été rapidement données en cours. Les revoici, plus précises.

  • Lire au moins un des livres proposés dans la sélection ci-dessous.
  • Préparer un oral individuel ou en (petit) groupe (deux ou trois élèves). Un oral collectif est possible si l’on a bien sûr lu le même livre.

Cet oral, de quelques minutes, prendra la forme d’une lecture réinventée : glissez-vous dans la peau d’un personnage ou d’un objet du livre, et racontez un épisode de votre choix, du point de vue de ce personnage ou de cet objet. Si vous aviez à lire Le Crime de l’orient-express, vous pourriez raconter le crime du point de vue du couteau. Cet exercice est bien entendu fondé sur l’imagination. 

Bon courage  !


Rappel : vos lectures mode d’emploi

Vous avez à lire, obligatoirement,

  • au moins un roman parmi ceux proposés par Mme Clouet d’Orval (voir ci-dessous),
  • au moins une pièce de théâtre au choix (voir ci-dessous),
  • ainsi que Phèdre de Racine, pièce étudiée en classe.

Il vous faudra soit lire ces œuvres successivement, soit jongler entre elles et de toute façon établir un calendrier pour lire avec plaisir, sans que s’accumulent des piles de livres non lus.

Chacun son mode de lecture ; l’essentiel est de faire de la place en soi pour lire, (je cite une enseignante de Lettres, Mme Quilici, que j’ai rencontrée lors de différentes formations), de vous offrir un espace-temps pour accueillir ces œuvres et qu’elles aient chance de vous nourrir. Une lecture heureuse, c’est une rencontre véritable !

Une chose est sûre : nulle obligation de poursuivre un livre avec lequel la rencontre ne se fait pas. Dans ce cas… changez de titre ! Le travail de sélection de ma collègue permet vraiment que chacun s’y retrouve.


Autour de la passion… et de la folie amoureuse

Propositions spécialement mitonnées par Mme Clouet d'Orval, et présentées en classe ce vendredi 4 octobre.

Nous ajoutons aujourd’hui un “classique” avec mon roman préféré de Balzac, Le lys dans la vallée.

2de Lectures, par pgdanset

Pièces de théâtre

L’Antiquité

Je vous invite vivement à découvrir la plus célèbre des tragédies, Œdipe-Roi de Sophocle, si vous ne la connaissez pas encore. C’est devenu l’archétype de la tragédie.


Le Classicisme

XVIIe siècle : Corneille et Racine, le Classicisme en chemin, jusqu’à sa perfection

  • Cinna de Corneille
  • Andromaque, Britannicus, Bérénice ou Bajazet de Racine.

XVIIe-XVIIIe siècle : la comédie, de Molière à Beaumarchais

  • L’École des femmes, Le Tartuffe, Le Misanthrope de Molière
  • Le Jeu de l’amour et du hasard ou L’île des esclaves de Marivaux
  • Le Barbier de Séville de Beaumarchais.

XXe siècle : l’Antiquité et la tragédie réactualisées

  • Antigone d’Anouilh, si vous ne l’avez pas lue l’an dernier.
  • La machine infernale de Cocteau, réécriture d’ Œdipe-roi de Sophocle.
  • La guerre de Troie n’aura pas lieu, de Jean Giraudoux, autre grande pièce qui actualise la tragédie et un mythe antique.

Fin du XXe siècle : le théâtre contemporain

  • Je vous parlerai de Bernard-Marie Koltès ; lisez par exemple Combat de nègre et de chiens, ou Le retour au désert : c’est la plus accessible pour commencer ; c’est aussi une comédie pour le moins grinçante. Lisez éventuellement Quai ouest (peut-être plus difficile que les deux précédentes, mais que j’aime beaucoup).
  • Jean-Claude Grumberg, L’Atelier, éventuellement le recueil intitulé Les courtes
  • Joël Pommerat, Cendrillon (réinvention du fameux conte, que nous découvrirons en atelier de lecture), Le petit chaperon rouge ou encore Pinocchio.
  • Jean-Michel Ribes, les pièces de Théâtre sans animaux - attendez peut-être de découvrir Tragédie en atelier de lecture, lorsqu’en parallèle nous travaillerons sur Phèdre.
  • Yasmina Reza, Art.

ImprimerIMPRIMER