Quelques propositions d’écriture…


A

“C’est Vénus tout entière à sa proie attachée”, dit Phèdre dans la pièce. Pourquoi les passions sont-elles représentées négativement dans Phèdre ? Qu’en pensez-vous, et comment l’expliquez-vous ?


B

Mon nom est Hippolyte, et moi, je ne devrais pas être amoureux.


B’

(variante)

Mon nom est Hippolyte et Vénus ne m’atteindra pas.


C

Voilà. Ces personnages vont vous jouer l’histoire de Phèdre. Celle d’Hippolyte aussi, bien sûr. Et surtout, celle de “Vénus”, “tout entière” à ses proies “attachée”.


D

Mon nom est Phèdre et de l’amour j’ai toutes les fureurs.

ImprimerIMPRIMER