Au seuil de notre troisième séquence, nous avons évoqué tout ce à quoi nous associions la poésie.


S1 - Nos représentations de la poésie - ou de quoi la poésie est-elle le nom ?

Voici le résumé de vos interventions, sans ordre particulier :

  • la douceur (le mot “lisse” a surgi aussi),
  • les contraintes d’écriture, ou les caractéristiques formelles (vers, rimes, strophe),
  • la musicalité, la mélodie,
  • le lyrisme,
  • la beauté (pas incompatible avec le malheur - au contraire même ?),
  • la sensibilité,
  • le voyage,
  • la brièveté, l’intensité ; la poésie comme littérature au plus haut degré,
  • la récitation par cœur.

On le voit et on l’a dit : les termes liés pour nous à la poésie sont d’ordres divers : ils relèvent des effets de la poésie sur le lecteur, des caractéristiques auxquelles elle serait reconnaissable, du ton employé, des thèmes privilégiés, et d’une pratique scolaire.

Tel est notre point de départ, à grands traits.

Si manquait quelque chose que vous avez noté, n’hésitez pas à me l’indiquer.

ImprimerIMPRIMER