Préparez votre DST…

  • en relisant activement vos derniers cours sur le théâtre (fluo, hiérarchisation des notes, etc.) ; ils peuvent vraiment servir ;
  • en fichant (c’est-à-dire en synthétisant et en récapitulant pour vous-même) des œuvres, des scènes, des éléments précis de mise en scène et leur possible signification, ou du moins leur effet sur vous, en tant que lecteur et spectateur (cela vous prépare à la dissertation, mais aussi, d’une certaine façon, aux autres exercices) ;
  • en relisant attentivement vos dernières copies, pour identifier vos axes de progression, et rendre de plus en plus automatiques les points cruciaux que sont la mise en pages (alinéas pour les phrases introductives et conclusives de parties, pour les sous-parties bien sûr), les transitions, les liens logiques en tête de paragraphe, l’explicitation du sujet de dissertation (qui résume votre analyse du sujet au brouillon) après l’énoncé de ce même sujet et avant l’annonce du plan… ;
  • en vous entraînant, enfin, montre en main (idéalement, en 4h, et sinon, en respectant des temps proches de celui dont vous bénéficierez : 1h pour une question sur corpus complète, ou 30 minutes de préparation si vous ne la rédigez pas ; 1h30 de conception pour l’exercice sur 16 points).
ImprimerIMPRIMER