Voici les consignes de travail pour votre mise en scène de Dom Juan, ainsi que des conseils et des ressources.

Premières scènes lors du café littéraire du 19 février !

Au sommaire de ce billet

Rappel des consignes

Votre troupe monte prochainement Dom Juan, et lors d’une présentation de saison théâtrale, vous exposez un aperçu de votre travail au travers d’une note d’intention et d’une scène jouée ou filmée.

En groupe de 3 à 5 élèves, vous réaliserez donc :

  • une note d’intention du metteur en scène, expliquant sa vision de Dom Juan (la pièce, le personnage éponyme, la scène présentée) et les choix scéniques et scénographiques qui en découlent ;
  • une présentation orale brève, qui prendra appui sur cette note d’intention, sans qu’elle soit lue ni récitée ;
  • un extrait de la mise en scène, reposant sur une scène complète ou non, jouée ou filmée par vos soins.

Conseils, liens utiles pour réfléchir à votre lecture de Dom Juan

Sur la note d’intention

La note d’intention prend diverses formes selon le destinataire précis auquel elle s’adresse ; dans celle qu’il vous est demandé de préparer, concentrez-vous évidemment sur l’aspect artistique : nul besoin d’évoquer des questions financières qui dépassent votre compétence et le le champ de notre travail.

Il s’agit d’un texte bref, qui livre essentiellement deux éléments, lesquels peuvent former deux paragraphes ou deux ensembles de paragraphes :

  • l’interprétation que fait le metteur en scène de la pièce ;
  • les choix de mise en scène liés à cette interprétation.

Il faut donner envie et pour cela, en dire assez pour susciter le désir de voir la pièce, mais pas trop pour ne pas combler ce dernier trop tôt.


Quelques exemples de notes d’intention pour des mises en scène de Dom Juan

Le début de la note d’intention d’Anne Coutureau pour le Dom Juan qu’elle a monté en 2016 à la Tempête : voir la vidéo ici ou ci-dessous et aussi celle de la bande annonce du spectacle, avec des fragments d’un éloge de l’inconstance très intéressant, qui fait saillir la place du désir dans la pièce.

La bande-annonce de la mise en scène de Dom Juan par Daniel Mesguich :

La bande-annonce de la mise en scène de Dom Juan par Arnaud Denis :


Autres exemples de notes d’intention et ressources diverses


En attendant Godot : différentes mises en scène

Vous avez vu ces extraits en cours.

En attendant Godot (1952) est le chef-d’œuvre théâtral de Samuel Beckett. Emblématique de ce qu’on appellera le “théâtre de l’absurde”, appellation récusée par le dramaturge irlandais, cette pièce offre au spectateur le spectacle de deux figures allégoriques de la condition humaine, Vladimir et Estragon, qui paraissent tourner en rond du début à la fin. L’un est accaparé par des réflexions existentielles, l’autre tout occupé à ôter puis remettre sa chaussure, entre autres gestes farcesques dignes de Charlie Chaplin et des Marx Brothers. Sur l’existence, ses souffrances, ses énigmes, Beckett ne théorise pas : il montre, il met littéralement en scène l’homme face à sa condition, entre comique et tragique.

Comparer les brefs extraits des représentations ci-dessous et écouter le commentaire des metteurs en scène donne une idée de toute la palette de registres qu’il est possible de faire jaillir du texte. Autant de réflexions intéressantes à mettre dans votre besace pour réussir votre projet.

Mise en scène de Joël Jouanneau :


Mise en scène de Marcel Maréchal :


Mise en scène d’Alain Timar :

ImprimerIMPRIMER

À lire aussi