Vous trouverez ci-dessous tout ce qu’il vous faut pour bien préparer et réussir votre second oral blanc.


À relire ci-dessous, une méthodologie complète et qui se veut pratique, avec un exemple d’oral enregistré (Dom Juan, Acte I, scène 2).

Pour la 1re partie de l’oral, les textes 1 à 14 à travailler

Je rappelle en quelques mots, entre parenthèses, les éléments les plus saillants de nos lectures, afin qu’en un coup d’œil l’essentiel du texte vous revienne.

Séquence I

  • Feuillet 141 des Feuillets d’Hypnos, 1948 (1943-44). (La quête d’une harmonie et son expression, pour résister à la terreur ; entrée dans la lecture par l’écriture de métaphores, avec l’anaphore qui structure le poème.)
  • Saint-John Perse, « Pour fêter une enfance, II », Éloges, 1911. (Une célébration de l’enfance avec le point de vue de l’enfant ; entrée dans la lecture par l’écriture d’un court texte à la façon 
du « Je me souviens » de Perec.)
  • « À une passante ».
 (Une saisie fugitive de l’Idéal baudelairien dans ses paradoxes.)
  • « Le Cygne ».
 (L’exil et la mélancolie exprimés, dépassés et sublimés dans leurs représentations.)

Séquence II

  • Stendhal, La Chartreuse de Parme, Fabrice à Waterloo, 1839.
 (Une scène de bataille qui prend le contrepied de l’épopée.)
  • L’incipit d’un Balcon en forêt.
 (Une entrée envoûtante dans le roman, entre nature enchantée et laideur du monde.)
  • Le réveil de Grange dans la maison forte.
 (Un moment suspendu entre insouciance et inquiétude, au cœur d’un lieu double.)
  • La rencontre de Mona. (
La rencontre féérique d’un double féminin du héros.)
  • Le réveil du 12 mai 1940.
 (Un écho inversé du premier réveil, au seuil d’une guerre inhumaine et irréelle.)

Séquence III

  • L’éloge du tabac par Sganarelle, Acte I, scène 1. (Un condensé d’exposition sous forme d’éloge paradoxal.)
  • L’éloge de l’inconstance, tirade d’un séducteur, Acte I, scène 2. (
La tirade d’un rhéteur habile, metteur en scène de ses propres exploits… au risque que le discours paraisse artificiel.)
  • L’entrée en scène d’Elvire et la confrontation avec Dom Juan, Acte I, scène 3.
 (Un duel entre une héroïne tragique éloquente et un séducteur silencieux.)
  • La conquête de Charlotte, Acte II, scène 2. (
Une scène de séduction outrancière, mais efficace.)
  • La « scène du Pauvre », Acte III, scène 2. (
Une scène ambiguë et scandaleuse ; un échec du tentateur ou une victoire du rhéteur ?)

à venir ici

  • Le descriptif des lectures et activités en PDF dans sa forme presque définitive (dans les jours qui suivent la rentrée).
  • Des synthèses et des prolongements à nos lectures (à la rentrée).
  • Les notes de vos camarades prises en cours (après relecture, probablement dans les jours qui suivent la rentrée).
  • Des conseils pour l’entretien.

ImprimerIMPRIMER

À lire aussi