Voici les consignes pour un écrit de réflexion à rendre lundi 27 avril au plus tard (soit le lundi de la deuxième semaine après les vacances scolaires).

Remise obligatoire via Pearltrees, en partageant votre travail avec moi, et en indiquant vos nom et prénom dans le titre du fichier. S’il est tapé, ce sera simple à partager ; si vous l’écrivez à la main, aucun problème : prenez des photos de qualité, partagez-les en veillant à me les envoyer à l’endroit.


L’objectif est double :

  • vous amener à vous approprier pleinement une des questions essentielles que pose la pièce Antigone d’Anouilh : quels choix devons-nous faire ? Qu’est-ce que grandir ? Comment le personnage éponyme nous invite-t-il à réfléchir à ce qu’est le bonheur ?
  • vous proposer un entraînement à la production d’une argumentation fournie, tant dans la perspective du Brevet que, plus modestement, du lycée.

Choisissez l’un des sujets ci-dessous.

Sujet A

« Vous me dégoûtez tous avec votre bonheur ! », s’exclame Antigone face à Créon, dans la pièce d’Anouilh, comme si la confrontation avec son oncle l’avait aidée à discerner quel était son propre idéal (p. 94 dans l’édition de La petite Vermillon). Pensez-vous que les personnages littéraires puissent nous aider à déterminer ce qui compte le plus pour nous ?


Sujet B

« Sans la petite Antigone, c’est vrai, ils auraient tous été bien tranquilles », dit le Chœur à la fin de la pièce d’Anouilh (p. 122 dans l’édition de La petite Vermillon). Pensez-vous que ce soit le rôle des personnages littéraires de ne pas nous laisser tranquilles, de bousculer nos habitudes et nos certitudes ?


Pour l’un comme pour l’autre sujet, voici ce qui est attendu :

  • Une courte introduction, par exemple avec une citation de la pièce (en amorce), citation qui peut aussi bien être celle du sujet proposé. Vos quelques phrases d’introduction servent, essentiellement, à exposer le sujet qui vous est soumis, la question à laquelle répondre.
  • Ensuite, un développement de trois paragraphes, pour présenter trois arguments, illustrés chacun par un exemple littéraire, emprunté à vos lectures (personnelles ou scolaires, de cette année ou non : Antigone peut tout à fait en faire partie).

Chaque argument est, au fond, une raison de répondre (par oui ou par non), un « parce que », si je peux présenter les choses ainsi.

  • Enfin, une brève conclusion qui réponde à la question posée.
  • Dans votre copie, nuancez votre pensée grâce, entre autres, à l’expression de la comparaison, de la concession et de l’opposition, notamment à l’aide des subordonnées.

Pour envoyer votre devoir

Utilisez exclusivement Pearltrees.

  • Mettez votre travail dans votre compte.
  • Partagez-le avec moi (fonction partage, via l’annuaire, pgdanset) : uniquement le document, pas la collection dont il fait partie.
  • Mettez vos nom et prénom dans le titre du fichier. Si ce sont des photos de votre travail manuscrit (très bien), pensez à les numéroter :

Robert 1, Robert 2, etc.

ImprimerIMPRIMER