Le texte

Du début à “On attend Godot”, page 3/3, colonne de gauche, en bas. Le texte figure en annexe ci-dessous.


Question d’interprétation

Traitez, au choix, l’une des deux questions ci-dessous. Vous répondrez en un développement organisé en paragraphes, autour de quelques remarques sur le sens et l’écriture de cet extrait. Vous proposerez une introduction et une conclusion.

Sujet 1

“Rien n’est plus drôle que le malheur… C’est la chose la plus comique du monde”, dit le personnage de Nell dans Fin de partie de Samuel Beckett. Votre lecture de cet extrait d’ En attendant Godot s’accorde-t-elle à cette affirmation ?

Sujet 2

Le critique et universitaire Emmanuel Jacquart a préféré caractériser le nouveau théâtre des années 1950 comme un “théâtre de dérision”, plutôt qu’un théâtre de l’absurde, selon l’expression aujourd’hui consacrée. Quelle formule vous semble le mieux correspondre à cet extrait d’ En attendant Godot de Samuel Beckett ?


Devoir à rendre sur Socrative obligatoirement

Cliquez sur ce lien, saisissez DANSET dans le champ “room”, puis votre prénom et votre nom pour vous identifier.

L’envoyer par mail en cas de difficulté seulement, ou si vous souhaitez l’écrire à la main.

ImprimerIMPRIMER