lundi 27 avril 2020

1re partie de l'oral : questions-réponses

Je réunis ci-dessous certains de nos échanges dans l’intérêt de tous.

Si vous avez une question d’ordre méthodologique, une nouvelle fois, entendez bien que je réponds en me fondant sur le texte officiel qui régit l’épreuve d’une part, et d’après mon expérience d’examinateur (nourrie bien sûr de l’avis de tous les collègues avec lesquels je travaille chaque année en jury : je ne suis pas tout seul dans ma tête, comme vous l’aviez remarqué).

Lorsque vous vous demandez quelque chose, sur quoi le texte officiel de l’épreuve ne dit rien, faites preuve de bon sens. Par exemple, si l’on donne à l’examinateur un fil conducteur (souvent appelé problématique), il est plus logique de l’énoncer après avoir lu le texte, chacun l’ayant alors en mémoire, et pouvant dès lors avoir des idées sur sa signification et son intérêt, plutôt qu’avant, ce qui donnerait l’impression que l’on va réduire le texte d’emblée au fil conducteur choisi. C’est un peu comme si on mimait notre première découverte du texte.

Lire la suite